Le classique : notre rouleau de fascia STANDARD
Standards de qualité élevés Standards de qualité élevés
Retour prolongé de 90 jours Retour prolongé de 90 jours
Plus d'un million de clients conquis Plus d'un million de clients conquis
Douleurs à la nuque causes blackroll
Douleur 6 min temps

Douleurs à la nuque : d’où viennent-elles et que faire pour les soulager ?

publié par Dr. Torsten Pfitzer dans Douleur sur - mis à jour à
Dr torsten pfitzer
Dr. Torsten Pfitzer

Apprends tout sur les symptômes, les causes et ce que tu peux faire contre les douleurs à la nuque.

Les muscles de ta nuque n’ont pas la vie facile, car ils sont fortement sollicités au quotidien. Ils portent, stabilisent et déplacent ta tête, qui pèse tout de même quatre kilos. Souvent, les douleurs à la nuque sont dues à des tensions dans les muscles et les fascias au niveau des cervicales. Les courants d’air, une mauvaise position de sommeil et le stress peuvent également être à l’origine de tes douleurs à la nuque. Cependant, la forme aiguë n’est généralement pas une raison pour t’inquiéter. Nous t’expliquons quels sont les symptômes qui peuvent apparaître et comment tu peux soulager tes douleurs. Tu recevras également des conseils pour prévenir les tensions musculaires au niveau de la nuque et éviter ainsi les douleurs à cet endroit. Tu apprendras également quand tu dois consulter un médecin en cas de douleurs à la nuque.

Que sont les douleurs à la nuque blackroll

01. Que sont les douleurs à la nuque ?

La nuque est une zone sensible de ton corps : la colonne cervicale est composée de sept vertèbres. C’est sur la plus haute de ces vertèbres, appelée atlas, que se trouve ta tête. De nombreux muscles, ligaments et nerfs assurent sa stabilité, mais c’est aussi grâce à eux que tu la fais pivoter et que tu l’inclines. Si tu adoptes une mauvaise posture dans cette zone de manière permanente et le plus souvent sans t’en rendre compte, ou si tu sollicites trop fortement la région du cou, tu commences par surcharger la musculature de ta nuque. Elle perd l’équilibre. Il en résulte des tensions, des douleurs musculaires et des durcissements, et les muscles sont moins bien irrigués. Les fascias de la nuque et des épaules s’agglutinent alors à cause des postures contraignantes et de la diminution de la circulation sanguine. Il en résulte des blocages et un manque d’élasticité des tissus. Souvent, les douleurs à la nuque entraînent également des douleurs au dos.

02. Quels sont les symptômes des douleurs à la nuque ?

Il est rare que les douleurs à la nuque ne soient ressenties que localement. La plupart du temps, elles irradient dans l’épaule, parfois même dans les bras jusqu’aux doigts. Les douleurs à la nuque peuvent également se manifester à l’arrière de la tête et provoquer des maux de tête, des vertiges, des troubles de la vision et des douleurs à la mâchoire. De plus, une nuque raide peut être la conséquence de tensions dans les muscles de la nuque. Tu ne peux alors tourner ou incliner la tête qu’au prix de fortes douleurs, ta mobilité est considérablement réduite. Tu peux peut-être même palper des durcissements dans la musculature. La pression exercée sur ces points de déclenchement entraîne des douleurs à la nuque et souvent aussi des maux de tête.

Les douleurs à la nuque aiguës disparaissent généralement en l’espace de quelques jours à deux semaines et il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Les douleurs à la nuque sont considérées comme chroniques lorsqu’elles durent plus de trois mois. Si d’autres symptômes que ceux mentionnés apparaissent en même temps que les douleurs à la nuque, par exemple des nausées, des vomissements, une sensibilité à la lumière, de la fièvre, des frissons, des troubles nerveux, des signes de paralysie, etc., tu dois absolument consulter un médecin. Le premier interlocuteur est ton médecin traitant. Mais selon les symptômes, l’orthopédiste, un neurologue (médecin des nerfs), un psychothérapeute ou un psychiatre peuvent également être des interlocuteurs appropriés.

03. Quelles sont les causes des douleurs à la nuque ?

Les douleurs à la nuque sont un signal d’alarme de ton corps indiquant que le système est déséquilibré ou surchargé. Elles te disent que tu devrais changer tes habitudes.

Les causes de tes douleurs à la nuque peuvent être :

La surcharge et la tension : la surcharge est une cause fréquente de douleurs à la nuque, surtout à une époque où l’on passe de nombreuses heures devant des écrans. Une position assise prolongée dans une posture non naturelle, des mouvements répétés ou le soulèvement de charges lourdes peuvent entraîner une surutilisation et une tension des muscles de la nuque. Les signes de surcharge sont souvent des tensions et des inflammations des muscles et des tendons dans la région de la nuque, ce qui entraîne des douleurs et des raideurs. Les personnes qui travaillent dans des positions statiques en raison de leur profession ou qui passent la plupart de leur temps libre assis sont particulièrement concernées.

Une mauvaise posture : la principale cause de douleurs et de tensions dans le cou pourrait être une posture inclinée vers l’avant. Les muscles de ton cou doivent compenser cette flexion vers l’avant en s’étirant trop et en exerçant une tension contraire. Cela concerne surtout les personnes qui travaillent pendant des heures à l’ordinateur en regardant l’écran vers le bas. A cela s’ajoute une position des bras orientée vers l’avant en raison de l’utilisation du clavier et de la souris. Cette position du haut du corps est extrêmement contraignante pour les ligaments et les muscles qui entourent tes cervicales.

Une respiration superficielle : même ta respiration peut être la cause de tensions dans le cou. Dans la vie quotidienne et lors d’activités principalement sédentaires, un schéma respiratoire malsain s’installe souvent. Tu respires superficiellement par la poitrine et tu oublies la respiration abdominale. Conséquence : le diaphragme n’est pas assez mobilisé, les fascias s’agglutinent. Lors de l’inspiration, les poumons doivent se dilater. S’ils ne peuvent pas le faire en direction du ventre, du thorax ou du dos, la seule solution est vers le haut. Cela entraîne une élévation des épaules et des tensions au niveau de la nuque.

Le stress, des douleurs à la nuque d’origine psychique : presque chaque maladie peut être la conséquence d’un stress psychique conscient ou inconscient. Le stress excessif, le harcèlement, les conflits internes persistants ou les traumatismes vécus se manifestent souvent par des maux de dos, de nuque et de tête. Le médecin appelle douleurs psychosomatiques le transfert des troubles psychiques sur le corps. Au stress s’ajoute souvent une compression des muscles de la mâchoire, qui réagissent en interaction avec les muscles de la nuque.

Une mauvaise position de sommeil : si tu dors avec les cervicales pliées ou tordues, il se peut que tu aies plus souvent mal à la nuque ou que tu sois bloqué le matin après avoir dormi et que tu sois moins flexible au niveau des épaules et des cervicales.

Une hernie discale au niveau de la colonne cervicale : une hernie discale se traduit par une perte d’élasticité des disques intervertébraux due à un déséquilibre prolongé du tissu musculo-fascial. La douleur peut irradier jusque dans les bras. De plus, des fourmillements et des engourdissements peuvent apparaître. Tu trouveras ici plus d’informations sur le thème de la hernie discale. En outre, certaines maladies comme l’arthrose, les hernies discales ou les inflammations au niveau des vertèbres cervicales peuvent entraîner directement des douleurs à la nuque. Souvent, ces douleurs ne se limitent pas à la nuque, mais peuvent aussi irradier vers les épaules, les bras ou le dos. Dans de tels cas, il est particulièrement important de diagnostiquer la cause exacte des troubles par un examen médical compétent et de mettre en place un traitement approprié.

Les phénomènes d’usure : les douleurs à la nuque peuvent être causées par une multitude de facteurs, les phénomènes d’usure jouant souvent un rôle central. Avec l’âge ou en raison d’une sollicitation continue, une usure naturelle de la colonne vertébrale, et en particulier des cervicales, peut se produire. Ces processus d’usure entraînent une diminution de la flexibilité, des inflammations et parfois même une atteinte des nerfs, ce qui peut provoquer des douleurs au niveau de la nuque.

Le sport : différents facteurs déclencheurs contribuent à ces phénomènes d’usure. Il s’agit notamment de mauvaises postures de longue date, de mouvements répétitifs inhérents à certaines professions ou activités, d’un manque d’exercice ou de charges unilatérales. Le sport peut également avoir un effet positif ou négatif sur la musculature de la nuque. Si une activité physique régulière et équilibrée aide à renforcer la nuque et à lutter contre les signes d’usure, certains sports ou exercices mal pratiqués peuvent également entraîner des surcharges et donc des douleurs.

Le coup du lapin : les douleurs à la nuque dues au coup du lapin surviennent généralement après un mouvement brusque et soudain de la tête, souvent à la suite d’un accident de voiture, en particulier lors d’une collision par l’arrière. Lors d’un tel incident, la tête est d’abord fortement projetée vers l’avant, puis vers l’arrière. Ce mouvement violent peut entraîner un étirement excessif et même, dans certains cas, des déchirures des muscles et des ligaments de la nuque. De plus, les disques intervertébraux ainsi que les articulations et les nerfs dans la région de la nuque peuvent également être endommagés. Les symptômes d’un coup du lapin peuvent être variés et vont de la douleur aiguë et de la raideur de la nuque, des maux de tête aux vertiges, nausées et troubles de la vision. Dans certains cas, les symptômes se manifestent immédiatement après l’accident, dans d’autres, ils n’apparaissent que quelques heures ou jours plus tard. Pour ce type de blessures au niveau du cou et de la nuque, tu dois absolument consulter un médecin.

04. Douleurs à la nuque dues à des tensions musculaires

Parmi les causes les plus fréquentes des douleurs à la nuque on trouve les tensions musculaires. Ces tensions peuvent être causées par une multitude de facteurs, notamment une mauvaise posture, un effort excessif, le stress et même des positions de sommeil inappropriées.

Les tensions musculaires dans la région de la nuque surviennent lorsque les muscles restent tendus pendant une période prolongée ou lorsqu’ils sont soumis à une charge inhabituellement élevée. Cela peut entraîner une réduction de la circulation sanguine dans les muscles concernés, ce qui provoque des douleurs et des raideurs. De plus, la tension continue peut entraîner une accumulation d’acide lactique et d’autres déchets dans les muscles, ce qui augmente encore la douleur.

Une mauvaise posture, notamment lors de l’utilisation d’ordinateurs ou d’appareils mobiles, contribue de manière significative aux tensions musculaires. Pendant qu’une posture peu naturelle ou crispée peut entraîner une surutilisation de certaines parties musculaires, elle peut en négliger d’autres. Ce déséquilibre peut entraîner des tensions et des douleurs. Le stress est un autre facteur important qui peut entraîner des tensions musculaires dans la nuque. Dans les situations de stress, de nombreuses personnes ont tendance à remonter les épaules et à raidir le cou, ce qui exerce une pression supplémentaire sur les muscles. Un stress prolongé peut ainsi entraîner des tensions chroniques et des douleurs à la nuque.

La manière dont nous dormons peut également provoquer ou aggraver les tensions musculaires dans la région de la nuque. Un mauvais matelas ou un oreiller inadapté, qui ne soutient pas correctement la tête et la nuque, peut faire en sorte que les muscles restent tendus même pendant le sommeil, ce qui entraîne des douleurs et des raideurs le lendemain matin.

Pour éviter ou soulager les douleurs à la nuque dues aux tensions musculaires, il est important de veiller à une bonne posture, de gérer efficacement le stress et de veiller à un environnement de travail ergonomique ainsi qu’à une position de sommeil soutenante. Des pauses régulières, des exercices d’étirement et une activité physique appropriée peuvent également aider à réduire les tensions musculaires et à prévenir les douleurs à la nuque.

Dr torsten pfitzer

„90 % des douleurs à la nuque sont dues à une mauvaise posture.“

Dr Torsten Pfitzer, thérapeute holistique de la douleur et coach de santé
« 90 pour cent des douleurs à la nuque sont la conséquence d’une mauvaise posture due à des activités unilatérales comme le travail sur ordinateur, la conduite automobile ou le fait de fixer son téléphone portable. En raison de la musculature thoracique raccourcie et de la tête inclinée vers l’avant, son poids est multiplié par six, ce qui, à la longue, surcharge les muscles de la nuque et la colonne cervicale » Dr Torsten Pfitzer, thérapeute holistique de la douleur et coach de santé

05. Que faire en cas de douleurs à la nuque ?

Les exercices d’assouplissement et la chaleur permettent de lutter contre les douleurs et les tensions aiguës. Un bain chaud ou une bouillotte peut soulager tes symptômes et t’aider à passer la journée. Mais, outre l’absence de douleur, l’objectif devrait avant tout être de rétablir l’amplitude complète des mouvements de la nuque. Cela permet d’éviter une posture contraignante et prévient les douleurs à la nuque. Le mouvement est important : on voit de moins en moins de colliers cervicaux. Heureusement, car les muscles et les fascias immobilisés s’atrophient et s’enchevêtrent, ce qui les rend encore plus vulnérables aux tensions.

Les trois piliers de l’approche BLACKROLL® :

  • Automassage par des techniques myofasciales : grâce à l’automassage BLACKROLL®, tu peux relâcher les tensions au niveau de la nuque. Important : dans le cadre du massage de la nuque, travaille également sur les muscles de la poitrine et de l’avant du cou.
  • Mobilisation de ta colonne vertébrale : en complément de l’automassage, tu devrais étirer les muscles de ta nuque – pour plus de mobilité et une meilleure circulation sanguine. Tu peux mobiliser facilement les muscles latéraux et postérieurs de la nuque en déplaçant ta tête en conséquence. En outre, tu devrais travailler sur ta posture en étirant tes muscles pectoraux, souvent raccourcis.
  • Renforcer et activer la musculature de manière ciblée : le renforcement des muscles du dos, des épaules et de la nuque est essentiel à l’étape suivante pour réduire les douleurs et les prévenir à long terme. Tu améliores ta posture et, idéalement, tu n’auras plus mal à la nuque à l’avenir.

06. Syndrome cervical

Le syndrome cervical, également appelé syndrome de la colonne cervicale, fait référence à une série de troubles qui peuvent survenir au niveau de la colonne cervicale. Les symptômes typiques comprennent des douleurs au niveau de la nuque qui peuvent irradier vers les épaules, les bras et parfois même la tête. Ces douleurs peuvent être sourdes, tiraillantes ou lancinantes et sont souvent aggravées par le mouvement ou certaines positions.

Le syndrome cervical peut être causé par une multitude de facteurs, notamment une mauvaise posture, des pressions répétées sur les cervicales, des blessures telles que le coup du lapin ou l’arthrite. L’utilisation quotidienne d’appareils électroniques tels que les smartphones et les ordinateurs peut également contribuer à l’apparition du syndrome cervical.

07. Symptômes du syndrome cervical

Le syndrome cervical peut provoquer une multitude de symptômes qui peuvent affecter la nuque, les épaules, la tête et même les bras. Les symptômes typiques du syndrome cervical sont les suivants :

  1. Douleurs à la nuque : il s’ agit du symptôme le plus courant. La douleur peut se manifester sous la forme d’une douleur sourde, d’un tiraillement ou d’un élancement et peut être accentuée par le mouvement ou certaines positions.
  2. Maux de tête : des maux de tête similaires à des céphalées de tension ou à des migraines apparaissent souvent, partant de la nuque et pouvant irradier vers la tête.
  3. Douleurs à l’épaule et au bras : les douleurs peuvent s’étendre de l’épaule au bras jusqu’aux mains et peuvent être accompagnées d’engourdissements, de fourmillements ou de faiblesse.
  4. Mobilité réduite : les patients atteints du syndrome du rachis cervical peuvent avoir des difficultés à tourner ou à incliner la tête, et ils peuvent remarquer une mobilité réduite au niveau de la nuque.
  5. Vertiges : certains patients peuvent ressentir des vertiges ou une sensation d’étourdissement, en particulier lors de mouvements brusques de la tête.
  6. Faiblesse musculaire : dans les cas avancés, le syndrome cervical peut entraîner une faiblesse musculaire au niveau de la nuque et des épaules.

Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre et peuvent également être influencés par la gravité de la cause sous-jacente.

08. Traitement du syndrome cervical

Le traitement du syndrome cervical comprend généralement :

  1. La gestion de la douleur : utilisation de médicaments anti-inflammatoires et d’analgésiques pour soulager la douleur.
  2. La physiothérapie : exercices visant à renforcer la musculature et à améliorer la mobilité.

  3. Des ajustements chiropratiques : manipulations visant à corriger les déformations de la colonne vertébrale.
  4. Le massage : dénouement des tensions et amélioration de la circulation sanguine.
  5. Des ajustements ergonomiques : modifications du poste de travail ou de la position de sommeil afin de réduire la charge sur les cervicales.
  6. La thérapie par la chaleur et le froid : application d’enveloppes de chaleur ou de froid pour soulager la douleur et réduire l’inflammation.
  7. Des injections : injections ciblées de stéroïdes ou d’anesthésiques locaux pour soulager la douleur et l’inflammation à court terme.

09. Raideur de la nuque

La raideur de la nuque est un symptôme courant causé par des tensions ou des durcissements musculaires dans la région de la nuque. Cela peut entraîner des douleurs et limiter la mobilité de la tête. Une nuque raide peut être provoquée par différents facteurs, notamment une mauvaise position de sommeil, une position assise prolongée dans une mauvaise posture, le stress ou la fatigue musculaire. Le traitement d’une nuque raide peut inclure une thérapie par la chaleur ou le froid, des exercices d’étirement doux, des massages, des analgésiques ou des relaxants musculaires. Dans la plupart des cas, une nuque raide s’améliore en quelques jours avec un traitement approprié et des soins personnels.

10. Voici ce qui peut encore t’aider

En plus des techniques d’automassage et des exercices de renforcement, il existe d’autres applications, formes de thérapie et outils

Thérapie par la chaleur et le froid en cas de douleurs à la nuque : l’utilisation de la thérapie par la chaleur et le froid est une méthode éprouvée pour soulager les douleurs à la nuque et peut être utilisée en fonction du type et de la cause des troubles. La thérapie par le froid, généralement utilisée sous forme de packs de glace ou de gel réfrigérant, est particulièrement adaptée dans les premiers jours suivant une blessure ou en cas de douleurs aiguës. Le froid aide à réduire la circulation sanguine, à diminuer l’inflammation et à minimiser les gonflements, ce qui entraîne un soulagement de la douleur. Cependant, les applications de froid ne doivent jamais être apposées directement sur la peau et sont généralement recommandées pour de courtes périodes d’environ 15 à 20 minutes, plusieurs fois par jour.

Les traitements thermiques, tels que les compresses chaudes, les coussins chauffants ou les bains chauds, sont particulièrement efficaces en cas de douleurs ou de tensions chroniques dans la nuque. La chaleur a un effet relaxant sur les muscles, favorise la circulation sanguine et peut ainsi aider à réduire la raideur musculaire et à favoriser une sensation de détente. L’application de chaleur est particulièrement utile pour améliorer la mobilité avant une activité physique ou un exercice. Là encore, la source de chaleur ne doit jamais être trop chaude et le contact direct avec la peau doit être évité afin de prévenir les brûlures. Une durée d’application de 15 à 20 minutes est également recommandée.

Le choix entre la thérapie par la chaleur et la thérapie par le froid dépend des circonstances spécifiques et du type de douleur à la nuque. Dans certains cas, une combinaison des deux méthodes peut également être utile.

Traitements de massothérapie et de physiothérapie

La massothérapie et la physiothérapie peuvent être d’une grande aide en cas de douleurs à la nuque. Grâce aux massages effectués par des professionnels expérimentés, tu peux soulager les tensions, détendre les muscles et améliorer la circulation sanguine dans la zone concernée. Des techniques telles que le massage des tissus profonds ou la thérapie des points de déclenchement ciblent les zones musculaires durcies, favorisent ta mobilité et contribuent à réduire la douleur.

En physiothérapie, tu recevras un plan sur mesure avec des exercices spécifiques visant à améliorer la force et la flexibilité des muscles de ta nuque. Des techniques telles que la thérapie manuelle, la mobilisation ou l’électrothérapie peuvent également contribuer à soulager la douleur. De plus, tu recevras des conseils sur l’ergonomie et les bonnes habitudes posturales afin de prévenir de futures douleurs à la nuque.

La combinaison des deux formes de thérapie t’offre non seulement un soulagement immédiat, mais aide aussi à traiter les causes de tes douleurs à la nuque à long terme. Tu peux ainsi réduire efficacement les douleurs, améliorer ta fonction et ta qualité de vie.

Approches de médecines alternatives pour soulager les douleurs à la nuque

Outre les méthodes de traitement classiques, il existe également toute une série d’approches de médecines alternatives qui peuvent contribuer à soulager les douleurs à la nuque. L’acupuncture, une pratique de médecine traditionnelle chinoise qui consiste à insérer de fines aiguilles dans des points spécifiques du corps, est souvent utilisée pour réduire la douleur et relâcher la tension musculaire. De nombreuses personnes font état d’une amélioration du soulagement de la douleur et de la relaxation après des séances d’acupuncture.

Une autre approche consiste à utiliser des huiles essentielles et l’aromathérapie, qui peuvent contribuer à la relaxation et à la réduction du stress, qui est souvent associé aux douleurs à la nuque. La lavande, la menthe poivrée et l’eucalyptus sont des huiles connues et appréciées pour leurs propriétés analgésiques et anti-inflammatoires.

La chiropratique, qui se concentre sur le diagnostic et le traitement des problèmes musculo-squelettiques, offre également des possibilités de traitement des douleurs à la nuque par des ajustements de la colonne vertébrale et d’autres techniques manuelles afin de favoriser un alignement correct et de soulager la douleur.

Le yoga et la méditation offrent également des moyens efficaces de soulager la douleur en ciblant la posture, la flexibilité et la réduction du stress. Grâce à une pratique régulière, ces méthodes peuvent aider à renforcer les muscles, à améliorer la posture et à développer une conscience plus profonde du corps, ce qui, à long terme, peut réduire les douleurs à la nuque.

Ces approches de médecines alternatives peuvent être utilisées seules ou en combinaison avec des méthodes de traitement traditionnelles afin d’offrir une approche holistique pour soulager les douleurs à la nuque.

Options de traitement médicamenteux : en cas de douleurs à la nuque, on a souvent recours à des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l’ibuprofène, qui soulagent la douleur et l’inflammation. Pour les douleurs plus intenses, les médecins peuvent proposer des opioïdes sur ordonnance, mais ceux-ci ne doivent être utilisés que pendant une courte période et sous surveillance, en raison de leur risque de dépendance. Les myorelaxants aident à soulager les tensions, mais peuvent provoquer une somnolence. Les analgésiques topiques, tels que les crèmes ou les pansements, offrent également un soulagement direct. En cas de douleurs chroniques, les antidépresseurs ou les anticonvulsivants peuvent parfois aider à influencer la perception de la douleur.

Adaptations ergonomiques au poste de travail : les adaptations ergonomiques au poste de travail peuvent être décisives pour prévenir les douleurs à la nuque ou pour atténuer les troubles existants. Une conception ergonomique de l’espace de travail permet d’éviter les mauvaises postures et de soutenir le corps de manière optimale pendant le travail.

Un bureau réglable en hauteur te permet d’alterner entre la position assise et la position debout, ce qui réduit la pression sur la nuque. L’écran doit être positionné à hauteur des yeux pour éviter d’avoir à incliner la tête vers l’avant ou vers le bas. La distance par rapport à l’écran doit être telle que tu puisses lire sans te pencher, en général à environ une longueur de bras.

Un clavier et une souris ergonomiques réduisent la tension dans les bras et les épaules, ce qui peut indirectement prévenir les douleurs à la nuque. La chaise doit offrir un bon soutien lombaire et être réglée de manière à ce que les pieds reposent à plat sur le sol et que les genoux soient pliés à peu près à angle droit.

Il est également important de faire des pauses régulières. De courtes interruptions du travail sur écran pour se lever, s’étirer et changer de position favorisent la circulation sanguine et aident à éviter les tensions musculaires.

En outre, l’adaptation de l’environnement de travail à l’aide d’outils complémentaires tels que des repose-pieds, des repose-poignets ou un casque pour les appels téléphoniques peut offrir un soulagement supplémentaire et contribuer à maintenir une posture saine.

En mettant en œuvre ces ajustements ergonomiques, tu peux non seulement réduire ou prévenir les douleurs à la nuque, mais aussi améliorer tes performances générales et ton bien-être au travail.

Apprends comment
l’entrainement des fascias peut t’aider
Bestseller
Tous les classiques en un seul kit
Blackbox Standard
59,90 €
Avec des sangles
Pour l'entraînement de la longueur des muscles et la mobilité active
Stretch Band
24,90 €
Blackroll Produits contre les douleurs de la nuque

11. Voici comment tu peux prévenir les douleurs à la nuque

Veux-tu prévenir les douleurs à la nuque à long terme ? Dans ce cas, nous te recommandons, en plus des exercices ciblés contre les douleurs à la nuque, d’optimiser tes habitudes quotidiennes :

Travaille à une bonne posture : une bonne posture n’est pas seulement bonne pour ta santé, elle te permet aussi de paraître plus sûr de toi. Commence tout de suite : étire tes omoplates vers l’arrière et le bas, et avance ta poitrine. Veille à ce que le bas de ton dos et ta nuque restent droits. La plupart des gens ont du mal à maintenir leur conscience corporelle au cours de la journée. Le BLACKROLL® POSTURE te rappelle d’adopter la bonne posture. Pour prévenir les douleurs à la nuque à long terme, tu devrais faire des pauses régulières pour bouger pendant les heures de bureau. Change aussi souvent de position au travail – ainsi, la position de la tête et des bras reste aussi équilibrée que possible.

Intégrer des pauses régulières pour bouger : surtout pendant les longues heures de bureau, des pauses régulières pendant lesquelles tu te lèves, t’étires et bouges sont essentielles pour prévenir les douleurs à la nuque. Change également fréquemment de position assise ou debout afin de garantir une charge et une position équilibrées de la tête et des bras.

Respire par le ventre : en position assise ou couchée, pose une main sur le ventre (entre le nombril et la poitrine). Respire maintenant activement contre ta main. Tu le remarqueras : cela détend l’âme et le corps.

Les techniques de relaxation : tu peux réduire ton stress grâce à des méthodes de relaxation telles que le training autogène, la méditation, le yoga, etc. Trouve un moyen de réduire ton stress.

Une position de sommeil qui soulage les muscles : la nuit, tu peux soulager ta nuque avec un oreiller cervical ergonomique pour ne pas te réveiller le matin avec des douleurs à la nuque. Les personnes qui dorment sur le ventre subissent souvent une torsion extrême de la colonne cervicale, de sorte que cette position de sommeil n’est pas recommandée.

Tu veux tout dans un seul Kit contre les douleurs à la nuque, y compris entraînement en ligne Premium? Aborde tes douleurs à la nuque avec la BLACKROLL® NECK BOX.

Aide en cas de douleurs à la nuque blackroll
Vers les exercices contre les douleurs à la nuque
Commencer maintenant
NECK BOX
Formation en ligne incluse
Ton package complet contre les douleurs à la nuque
Exercices spéciaux inclus
Kit pour les douleurs cervicales, y compris l'entraînement en ligne
Neck Box
49,90 €
Autres outils pour les exercices sur les douleurs à la nuque
Idéal pour les débutants
+2
Le père de tous les rouleaux de fascia
Standard
de
29,90 €
12 cm Ø
+4
Arrondi : ciblé contre la douleur et les entorses
Ball 12
13,90 €
8 cm Ø
+3
Soulagement intensif et ciblé de la douleur et de la tension
Ball 08
10,90 €
Avec des sangles
Entraînement polyvalent : flexibilité totale avec une seule sangle
Multi Band
39,90 €
Également intéressant