Le classique : notre rouleau de fascia STANDARD
Standards de qualité élevés Standards de qualité élevés
Retour prolongé de 90 jours Retour prolongé de 90 jours
Plus d'un million de clients conquis Plus d'un million de clients conquis
Adobe Stock 56923655
Douleur 7 min temps

Douleurs dues aux fascias : les causes les plus fréquentes

publié par Dr. Torsten Pfitzer dans Douleur sur - mis à jour à
Dr torsten pfitzer
Dr. Torsten Pfitzer

Tu es souvent tendu? Tu n’es pas le seul. Rares sont les personnes qui ne ressentent aucune douleur. Mais peu de gens savent aussi que la cause de leurs douleurs peut se trouver dans les fascias et qu’ils peuvent eux-mêmes y remédier.

Pourtant, c’est précisément cette fine peau qui entoure et maintient ensemble chacun de tes organes, chaque vaisseau sanguin, chaque os, chaque fibre nerveuse et musculaire, qui est dans la plupart des cas à l’origine de tes douleurs corporelles, de tes tensions musculaires ou même de tes douleurs chroniques.

Il y a encore dix ans, peu de gens savaient ce qu’était un fascia. Les fascias contiennent plus de récepteurs de la douleur que les muscles, ils sont étroitement liés à ton système nerveux autonome et envoient en permanence des signaux au cerveau. C’est pourquoi la science parle aujourd’hui du plus grand organe sensoriel du corps humain.

Pourquoi la cause de tes douleurs peut se trouver dans les fascias, comment tu sais qu’il s’agit de douleurs de fascias et comment tu peux maîtriser toi-même tes douleurs sans médicaments, piqûres ou autres, tu l’apprendras ici.

https://storage.googleapis.com/oneworld-prod/assets/Faszien-article-chapter.jpg?v=1623332832
01

Comment naissent les douleurs au niveau des fascias

Les douleurs des fascias apparaissent surtout dans la zone des myofascias (fascias musculaires). Le mot myofascia est composé des termes « myo » – muscles et « fascia » – tissu conjonctif. Si des douleurs apparaissent dans cette zone, on parle de syndrome douloureux myofascial.

Mais les fascias, qui entourent les organes, peuvent également être à l’origine de douleurs. Par exemple, l’intestin peut déclencher des douleurs au niveau du dos ou même de l’épaule via ses suspensions fasciales.

Il en va de même pour les fascias musculaires. En effet, l’endroit où la douleur se propage n’est pas toujours l’endroit où le problème est né. On parle de douleur de transmission. Un durcissement dans la région de la plante des pieds peut remonter jusqu’à la tête via la voie de traction fasciale postérieure. Les conséquences sont des maux de tête.

Les tensions dans ton corps sont donc interdépendantes et s’influencent mutuellement. Tu peux l’imaginer comme un voilier. La tension des différents cordages attachés aux différents endroits doit être coordonnée.

Si un seul câble est détaché, il se peut que le bateau navigue dans une autre direction. De la même manière, tu peux appliquer cela à ton corps. Tes os et tes vertèbres sont maintenus au bon endroit grâce à l’équilibre des tensions myofasciales. Le spécialiste appelle cette nouvelle façon de voir les choses la « tenségrité ».

Des adhérences et des durcissements au niveau du fascia peuvent donc provoquer des déséquilibres dans tout le corps. Il en résulte des douleurs fasciales dues à des fascias agglutinés.

https://storage.googleapis.com/oneworld-prod/assets/verklebte-vs.-gesunde-Faszien_2021-06-10-141306_rtmi.jpg?v=1623334386%2C0.5%2C0.5
02

Comment imaginer des fascias agglutinés

Les fascias varient selon les endroits et sont composés de plusieurs couches. Pour assurer un bon glissement, du liquide circule entre chaque couche, un peu comme l’huile dans un moteur.

Qu’est-ce qu’un fascia agglutiné ? Probablement un durcissement du liquide qui, à la manière d’une colle, maintient les différentes couches ensemble et limite ainsi la capacité de glissement. De la manière la plus simple, cette idée est correcte. Les experts expliquent toutefois la réduction de la capacité de glissement des fascias de manière un peu plus complexe, car la recherche sur les fascias de ces dernières années a permis d’accroître les connaissances et la compréhension de ces derniers.

Des fascias sains sont souples et glissants. Le manque d’exercice, les surcharges, les blessures et le stress génèrent des enchevêtrements non structurés. Les fascias se feutrent et des durcissements se forment. Les douleurs apparaissent surtout lorsque les fascias s’épaississent au point de comprimer les nerfs.

https://storage.googleapis.com/oneworld-prod/assets/AdobeStock_216307074.jpeg?v=1623334756
03

Quelles douleurs sont des douleurs fasciales ?

Les douleurs myofasciales peuvent être aiguës, mais elles sont le plus souvent chroniques. Elles sont la cause la plus fréquente de douleurs persistantes dans une ou plusieurs régions du corps et représentent 30 à 85 % de toutes les douleurs du système musculosquelettique.

On estime que les douleurs myofasciales sont responsables de 85 % des maux de dos et de 55 % des maux de tête et de la nuque. Les douleurs à l’épaule sont également souvent dues à un dysfonctionnement myofascial. Dans la plupart des cas, si rien n’est fait, les douleurs s’étendent avec le temps à d’autres parties du corps via les traits myofasciaux.

Les douleurs myofasciales apparaissent à tout âge, mais elles touchent le plus souvent la tranche d’âge entre 27 et 50 ans. Cela est probablement dû aux points suivants :

  1. d’une part, dans ce groupe d’âge, il s’est écoulé suffisamment d’années au cours desquelles des causes telles que les mauvaises postures, les charges unilatérales ou le stress ont déjà pu s’installer dans le système myofascial.
  1. d’autre part, ces personnes sont généralement encore très actives, de sorte que les douleurs myofasciales et la perte de mobilité sont perçues comme très handicapantes.

Elles surviennent souvent chez des personnes par ailleurs en bonne santé. Elles sont néanmoins plus fréquentes lorsqu’elles sont associées à d’autres troubles musculosquelettiques, neurologiques ou psychologiques, comme les douleurs non spécifiques du dos et de la nuque ou encore le cancer.

En raison de leur persistance, elles entraînent souvent une diminution de la qualité de vie, avec une altération du bien-être physique, psychique, social et émotionnel. Le diagnostic exact des douleurs myofasciales est difficile à établir. Il n’existe à ce jour aucun critère standardisé à ce sujet.

De plus, les symptômes se chevauchent souvent avec d’autres états douloureux chroniques, comme la fibromyalgie, les racines nerveuses irritées ou les douleurs provenant des ligaments, des tendons ou des articulations.

Néanmoins, en cas de douleurs myofasciales, un médecin ou un kinésithérapeute peut palper des points sensibles dans le muscle et/ou le fascia qui peuvent déclencher une douleur violente et qui, le cas échéant, irradie selon un trajet précis le long de la chaîne myofasciale correspondante.

Parfois, on constate en outre une faiblesse musculaire concomitante ou des troubles de la sensibilité et, souvent, une restriction de la mobilité.

Typique des douleurs fasciales :

  • Les douleurs et les troubles de la sensibilité se propagent le long des voies de traction fasciales
  • La douleur et, le cas échéant, la sensation de brûlure s’étendent sur une grande surface
  • Les douleurs ont tendance à diminuer lorsque l’on fait de l’exercice sans forcer
  • Les mouvements sont raides et douloureux, surtout en fin d’amplitude

04 Symptômes et causes de l’inflammation des fascias

Comme tu le sais déjà, les fascias sont de fines structures de tissu conjonctif dans notre corps et sont très importants pour notre mobilité et notre bien-être. L’inflammation des fascias (fasciite à éosinophiles) peut entraîner certains symptômes désagréables.

  • Raideur et limitation des mouvements: en plus de la douleur, il y a souvent une raideur perceptible dans les zones concernées. La mobilité peut s’en trouver réduite, ce qui rend les activités quotidiennes difficiles.
  • Gonflement et sensibilité à la pression : dans certains cas, des gonflements apparaissent également. Les zones concernées sont alors non seulement douloureuses, mais aussi très sensibles au toucher ou à la pression. Ces gonflements apparaissent généralement de manière symétrique aux bras et aux jambes.
  • Modification de la peau : une peau d’orange ou un durcissement de la peau à différents endroits peuvent également être les signes de fascias enflammés.
  • Épuisement : les signes d’épuisement sont également un symptôme pas tout à fait atypique. La fatigue et la perte de poids peuvent également être des symptômes d’accompagnement.

Quelles en sont les causes ?

Dans la plupart des cas, la fasciite à éosinophiles est la conséquence d’une blessure ou d’un entraînement intensif. Il est toutefois probable que plusieurs causes soient à l’origine de l’inflammation. Chez les personnes ayant une prédisposition génétique, différentes maladies peuvent provoquer une inflammation qui affecte le métabolisme de tes tissus.

Comment prévenir l’inflammation ?

Un mélange équilibré d’exercice et de repos joue un rôle important dans la prévention de la fasciite à éosinophiles.

Des étirements réguliers, l’automassage myofascial avec le rouleau pour fascias et une gestion consciente des contraintes physiques peuvent réduire le risque d’inflammation du fascia.

Comment diagnostiquer une inflammation des fascias ?

Pour diagnostiquer une fasciite à éosinophiles, le médecin prélève un petit échantillon de la peau, qui comprend également une partie des tissus sous-jacents et du fascia. Si l’on observe l’échantillon au microscope, on constate que le fascia est plus épais que la normale et que des cellules inflammatoires s’y trouvent.

Dans les premiers stades de la maladie, on peut détecter dans le sang un nombre particulièrement élevé d’éosinophiles, un type de jeunes globules rouges et un taux de sédimentation nettement plus élevé.

https://storage.googleapis.com/oneworld-prod/assets/Faszienschmerzen-Ursache-Stress.jpeg?v=1623332130
05

Pourquoi les fascias s’agglutinent-ils en entraînant des douleurs fasciales ?

    • Surmenage : si le corps est constamment hyperacidifié par l’effort, cela a un effet négatif sur tes fascias. L’important est de trouver un équilibre entre effort et récupération.
    • Mouvements unilatéraux et monotones, manque d’activité physique :
      une sollicitation unilatérale de la musculature entraîne un stress tissulaire du système myofascial. De mauvaises postures peuvent apparaître. Parmi les personnes les plus touchées, on trouve les coureurs, les cyclistes, les employés de bureau.
    • Troubles de la circulation sanguine et lymphatique :
      tes fascias doivent être approvisionnés en oxygène et en nutriments. De même, l’eau tissulaire usée et ses déchets métaboliques doivent pouvoir être bien évacués par les veines et la lymphe. Trop peu de nutriments et de liquides d’une part, et trop de toxines accumulées d’autre part, font que le fascia s’agglutine et devient cassant.
    • Nutrition & liquides : une alimentation équilibrée est un élément de base pour que tes fascias reçoivent les bons nutriments. Outre un apport suffisant en liquide (les fascias sont composés d’environ 75 % d’eau), c’est surtout l’équilibre acido-basique qui est déterminant.
    • Stress : le fascia réagit aux stimuli stressants en se contractant. Si le stress, et par conséquent la tension, devient un état chronique, des raideurs se forment dans le corps.
    • Traumatismes psychologiques : les fascias ont une mémoire émotionnelle. Les coups du sort peuvent donc littéralement s’incruster dans ton corps.
    • Maladies : les maladies structurelles telles que l’arthrose ou la scoliose, les maladies systémiques telles que l’hypothyroïdie, les troubles organiques tels que les maladies intestinales, le cancer (la maladie elle-même et/ou son traitement) et les dépressions, l’anxiété et autres maladies mentales. La prise prolongée d’analgésiques peut également avoir un effet néfaste sur les fascias.
    • Problèmes de sommeil : un bon sommeil avec des phases de sommeil profond suffisantes permet la sécrétion de l’hormone de croissance GH (pour Growth Hormone). L’hormone GH est en partie responsable du maintien de l’élasticité et de la souplesse de nos fascias. Elle stimule la circulation sanguine et permet aux muscles et aux fascias de se détendre. Si nous ne bénéficions pas d’un sommeil de qualité en quantité suffisante, il peut se produire une augmentation de l’enchevêtrement des tissus fasciaux.
Dr torsten pfitzer

 Le fascia absorbe littéralement toutes les formes de facteurs de stress. La plupart des gens pensent souvent exclusivement aux efforts physiques et s’étonnent que les efforts physiques seuls ne donnent pas les résultats escomptés. Les exercices de fascias devraient toujours être complétés par d’autres mesures telles que des adaptations du mode de vie.

Expert Dr Torsten Pfitzer, docteur en sciences naturelles, thérapeute holistique de la douleur
https://storage.googleapis.com/oneworld-prod/assets/2020_RUNNING_DUOBALL12_CQ5A0560_2021-06-10-142503_wpkj.jpg?v=1623335103
06

Ce qui aide en cas de douleurs des fascias

Différentes thérapies montrent dans des études des effets positifs pour le traitement des douleurs myofasciales.

D’un point de vue physiothérapeutique, il est possible de recourir à des massages, à des techniques manuelles spéciales du domaine du « myofasical release », à des applications de chaleur et de froid ainsi qu’aux ultrasons, au taping, à l’électricité et à l’acupuncture.

Les changements de style de vie et les programmes d’exercices spécifiques se sont avérés les plus efficaces. Il en résulte souvent un soulagement de la douleur, une augmentation de la mobilité et de la force dans la région du corps concernée.

Un entraînement avec les outils de Foam Rolling comme les rouleaux pour fascias améliore l’humidification et donc la capacité de glissement des fascias. Les douleurs musculaires, les tensions musculaires ainsi que les adhérences des fascias sont soulagées. Mais un entraînement des fascias, au cours duquel les muscles sont contractés et étirés en alternance, ou des positions d’étirement maintenues longtemps, comme dans le yin yoga, apportent également un soulagement.

Ensemble, ces exercices font partie du « self-myofasical release » (exercices SMR ou SMT). Il s’agit d’exercices qui s’appuient sur les techniques du thérapeute, mais qui peuvent être effectués par la personne concernée elle-même.

En savoir plus sur l’automassage myofascial

Exercices contre la douleur

Spécifiquement pour tes douleurs, nous t’avons concocté des exercices de routine qui comprennent, outre l’automassage myofascial, le traitement des points de déclenchement, la mobilisation et le renforcement. Commence tout de suite à t’entraîner et à traiter tes douleurs toi-même.

Hexenschuss uebungen
Exercices pour la lombalgie
Durée
25 Min
Excercices
7
Difficulté
Débutant
Bandscheibenvorfall uebungen
Exercices hernie discale
Durée
22 Min
Excercices
7
Difficulté
Débutant
Uebungen bei laeuferknie itbs
Exercices pour le genou du coureur
Durée
28 Min
Excercices
8
Difficulté
Débutant
Uebungen bei knieschmerzen
Exercices pour les douleurs au genou
Durée
28 Min
Excercices
7
Difficulté
Débutant
Nackenschmerzen uebungen
Exercises pour les douleurs à la nuque
Durée
28 Min
Excercices
9
Difficulté
Débutant
Uebungen gegen brustschmerzen
Exercices pour les douleurs pectorales
Durée
27 Min
Excercices
9
Difficulté
Débutant
Hueftschmerzen uebungen
Exercices pour les douleurs à la hanche
Durée
32 Min
Excercices
8
Difficulté
Débutant
Schulterschmerzen uebungen
Exercices douleurs dans l’épaule
Durée
22 Min
Excercices
8
Difficulté
Débutant
Uebungen fuer die brustwirbelsaeule
Exercices pour les vertèbres dorsales
Durée
23 Min
Excercices
8
Difficulté
Débutant
Fersensporn uebungen
Traitement de l’épine calcanéenne
Durée
27 Min
Excercices
7
Difficulté
Débutant
Impingement syndrom uebungen
Exercices pour le syndrome d’impaction
Durée
30 Min
Excercices
9
Difficulté
Débutant
Wadenmuskulatur lockern
Exercices pour soulager les contractures du mollet
Durée
23 Min
Excercices
7
Difficulté
Débutant

Les effets d’exercices tels que l’automassage myofasciatique

Les effets physiologiques comprennent :

  • L’amélioration de l’échange de fluides
  • La dissolution des adhérences
  • L’amélioration de la circulation sanguine
  • La stimulation du flux lymphatique
  • Le soulagement et la régulation du système nerveux

Ces influences se manifestent de manière perceptible dans ton corps, par le fait que :

  • ta mobilité s’améliore
  • tes tensions se libèrent
  • tu réduis ton sentiment de stress
  • ta régénération s’accélère
  • tes performances augmentent
  • ta vulnérabilité aux blessures se réduit
  • tu améliores la perception de ton corps
Rouleaux de fascia
Outils pour l’automassage myofascial
Découvrir maintenant

07 Médicaments contre les fascias agglutinés

Les médicaments contre les fascias agglutinés visent à soulager les douleurs dues à des structures de tissu conjonctif collées.

Il n’existe pas de médicaments spécifiques développés exclusivement pour le traitement des fascias agglutinés, mais différents types de médicaments peuvent aider à réduire les symptômes et donc à soulager la douleur.

  • Les médicaments anti-inflammatoires, comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), peuvent soulager les douleurs et les inflammations causées par des fascias agglutinés. Cette forme de médicament réduit la douleur et l’enflement et améliore la mobilité.
  • Des analgésiques, comme le paracétamol ou l’ibuprofène, peuvent également être pris pour soulager les douleurs aiguës. Ceux-ci aident souvent à soulager très rapidement les douleurs et contribuent à maintenir la capacité fonctionnelle quotidienne.
  • Des relaxants musculaires peuvent également être prescrits par un médecin, en particulier si les fascias agglutinés entraînent des tensions et des douleurs musculaires. Ces médicaments aident à détendre les muscles et à améliorer la mobilité.

Les médicaments seuls ne suffisent généralement pas à traiter les fascias agglutinés. Une combinaison de médicaments, d’exercices de physiothérapie et de thérapies manuelles comme les rouleaux pour fascias ou les massages produisent un effet positif plus important.

Dans tous les cas, tu dois discuter de la prise de médicaments avec ton médecin. Il peut déterminer le traitement approprié à ton cas particulier et éviter ainsi d’éventuels effets secondaires ou interactions avec d’autres médicaments.

08 Conclusion

Si tu souffres de douleurs musculaires, de tensions musculaires dues à des fascias agglutinés, veille à pratiquer une activité physique suffisante et variée, à avoir une alimentation équilibrée, à intégrer des phases de récupération au quotidien et à suivre un programme d’exercices spécifiques comme l’entraînement des fascias. La santé de tes fascias est la clé pour soulager tes douleurs.

Aborde tes douleurs
Exercices spéciaux inclus
Kit pour le mal de dos, y compris l'entraînement en ligne
Back Box
69,90 €
Exercices spéciaux inclus
Kit pour les douleurs cervicales, y compris l'entraînement en ligne
Neck Box
49,90 €
Exercices spéciaux inclus
Kit pour les douleurs au genou, y compris l'entraînement en ligne
Knee Box
69,90 €
Également intéressant