Pourquoi les fascias peuvent être à l'origine de douleurs

publié par Dr. Torsten Pfitzer dans Fascia 10 juin 2021
Dr. Torsten Pfitzer

Vous êtes souvent tendu ? Vous n'êtes pas le seul. Très rares sont les gens à ne souffrir d'aucune douleur. Mais rares sont également les gens qui savent que l'origine de leurs douleurs peut résider dans les fascias, et qu'ils peuvent y remédier eux-mêmes. C'est pourtant précisément cette fine membrane qui enveloppe et protège chacun de vos organes, vaisseaux sanguins, os, fibres nerveuses et musculaires qui, dans la plupart des cas, est à l'origine de vos douleurs corporelles, de vos tensions ou de vos douleurs chroniques.

Il y a dix ans encore, peu de gens savaient ce que sont les fascias. Les fascia comprennent plus de récepteurs de la douleur que les muscles. Ils travaillent en étroite collaboration avec le système nerveux autonome et envoient constamment des signaux au cerveau. Les scientifiques affirment aujourd'hui qu'il s'agit du plus grand organe sensoriel du corps humain.

Découvrez ici pourquoi vos douleurs peuvent provenir des fascias, comment le savoir, et comment maîtriser vous-même votre douleur sans médicaments, injections ou autre.

01

Comment les douleurs peuvent survenir au niveau des fascias

Les fascias causant des douleurs sont généralement des fascias musculaires. Le terme de myofascial est composé de « myo » – les muscles – et de « fascias » – les tissus conjonctifs. Les douleurs dans cette région sont désignés sous le terme de douleurs myofasciales.

Mais les fascias qui enveloppent les organes peuvent également causer des douleurs. Ainsi, l'intestin peut être à l'origine de maux de dos ou même de douleurs dans l'épaule via ses suspensions fasciales.

Il en va de même avec les fascias musculaires. Car la douleur ne se manifeste pas nécessairement à l'endroit où elle trouve son origine. On parle alors de report de la douleur. Une plante des pieds tendue peut causer une sensation de tiraillement jusqu'à la tête via la chaîne fasciale postérieure. Il en résulte des maux de tête.

Les tensions corporelles sont liées et s'influencent mutuellement. Imaginez un voilier. Il faut coordonner la tension des différentes cordes attachées aux différents points. Si l'on détache une corde, le navire prend une autre direction. Il en va de même pour votre corps. Vos os et votre colonne vertébrale sont maintenus en place par l'équilibre des tensions myofasciales. Cette façon de voir les choses est appelée « tenségrité ».

Les nœuds et tensions des fascias peuvent donc provoquer des déséquilibres dans l'ensemble du corps. Les fascias noués causent des douleurs fasciales.

02

Comment imaginer les fascias noués

Les fascias sont constitués de plusieurs couches et différemment structurés en fonction de leur emplacement. Un liquide circulant entre chaque couche assure leur bonne lubrification – à la manière de l'huile d'un moteur. Comment vous représentez-vous les fascias noués ? Probablement une sorte de solidification du liquide, qui collerait les couches les unes aux autres et entraverait leur lubrification. Pour simplifier, l'idée est juste. L'explication scientifique pour la perte de lubrification des fascias est cependant légèrement plus complexe ; la connaissance et la compréhension des fascias ont fait de grands progrès ces dernières années grâce à la recherche spécialisée.

Les fascias en bonne santé sont souples et bien lubrifiés. Les fascias peuvent se feutrer et former des nœuds. Lorsque les fascias gonflent au point de comprimer les nerfs, cela peut devenir très douloureux.

03

Quelles douleurs sont logées dans les fascias

Les douleurs myofasciales peuvent être aiguës, mais le plus souvent, elles sont chroniques. Elles sont la cause la plus fréquente de douleurs persistantes dans une ou plusieurs parties du corps et représentent 30 à 85 % de toutes les douleurs du squelette et du système musculaire. Les douleurs myofasciales seraient responsables de 85 % des maux de dos et de 55 % des maux de tête et des douleurs dans la nuque. Les douleurs dans les épaules découlent également souvent d'un dysfonctionnement myofascial. Dans la plupart des cas, si rien n'est fait, la douleur se propage à d'autres zones du corps au fil du temps par le biais des chaînes myofasciales.

Les douleurs myofasciales surviennent à tout âge, mais touchent le plus souvent les personnes de 27 à 50 ans. Cela tient certainement aux points suivants :

  1. D'une part, cette tranche d'âge a vécu suffisamment longtemps pour que des causes telles qu'une mauvaise posture, un effort unilatéral ou le stress se soient ancrées dans le système myofascial.
  2. D'autre part, ces personnes sont généralement encore très actives, de sorte que les douleurs myofasciales et la perte de mobilité sont perçues comme très contraignantes.

Elles se manifestent souvent chez des personnes en bonne santé ; mais elles sont plus fréquentes en conjonction avec d'autres troubles musculo-squelettiques, neurologiques ou psychologiques, tels que des douleurs non spécifiques dans le dos ou les cervicales, ou un cancer.

En raison de leur persistance, elles entraînent souvent une baisse de la qualité de vie et nuisent au bien-être physique, psychologique, social et émotionnel. Il est difficile de poser un diagnostic exact de douleurs myofasciales. Aujourd'hui encore, il n'existe pas de critères standardisés. En outre, ces symptômes sont souvent associés à d'autres douleurs chroniques, comme la fibromyalgie, l'irritation des racines nerveuses ou des douleurs provenant des ligaments, des tendons ou des articulations. Néanmoins, dans le cas d'une douleur myofasciale, un médecin ou un physiothérapeute peut palper des points sensibles dans le muscle et/ou le fascia provoquant une douleur vive qui peut irradier le long de la chaîne myofasciale correspondante. Parfois, cela s'accompagne d'une faiblesse musculaire ou de troubles sensoriels et souvent d'une mobilité réduite.

Caractéristiques typiques des douleurs fasciales :

  • Les douleurs et les troubles sensoriels irradient le long des chaînes de fascias
  • La douleur, parfois une sensation de brûlure , irradient sur une grande surface
  • La douleur tend à s'atténuer avec des mouvements amples
  • Les mouvements sont raides et douloureux, surtout à la fin de l'amplitude du mouvement
04

Pourquoi les fascias s'agglutinent et entraînent des douleurs

  • Surcharge :
    Si le corps est constamment suracidifié en réponse à un effort, les fascias en souffrent. Il est important de rétablir l'équilibre entre effort et repos.
  • Mouvements répétitifs et unilatéraux, manque d'exercice :
    Les efforts musculaires unilatéraux engendrent une tension des tissus myofasciaux. Cela peut entraîner une mauvaise posture. Les coureurs, cyclistes et employés de bureau sont souvent concernés par ce cas de figure.
  • Troubles de la circulation sanguine et de la lymphe :
    Vos fascias ont besoin d'oxygène et de nutriments. L'eau usée contenant des déchets métaboliques doit pouvoir être drainée des tissus par les veines et la lymphe. Une quantité insuffisante de nutriments et de fluides, d'une part, et une accumulation de toxines, d'autre part, abiment les fascias et provoquent leur agglutination.
  • Alimentation et liquides :
    Une alimentation équilibrée est essentielle pour fournir les bons nutriments aux fascias. Outre un apport suffisant en liquide (les fascias sont composés à environ 75 % d'eau), l'équilibre acido-basique est également crucial.
  • Stress :
    Les fascias réagissent au stress en se tendant. Si le stress – et donc la tension – devient chronique, des raideurs peuvent apparaître dans le corps.
  • Traumatismes psychiques :
    Les fascias ont une mémoire émotionnelle. Les coups du sort peuvent donc littéralement s'inscrire dans votre corps.
  • Maladies :
    Les maladies structurelles telles que l'arthrose ou la scoliose, les maladies systémiques telles que l'hypothyroïdie, les troubles organiques tels que les maladies intestinales, le cancer (la maladie elle-même et/ou son traitement) et la dépression, l'anxiété et les autres maladies mentales. La prise prolongée d'analgésiques peut également avoir un effet nocif sur les fascias.
  • Troubles du sommeil :
    Un sommeil réparateur comprenant suffisamment de phase de sommeil profond entraîne la production de l'hormone de croissance HGH (Human Growth Hormone). L'HGH assure la souplesse et l'élasticité de nos fascias. Elle stimule la circulation sanguine et permet aux muscles et aux fascias de se détendre. Si nous manquons de sommeil de qualité, les tissus des fascias peuvent se feutrer.
Selon le docteur Torsten Pfitzer, thérapeute holistique spécialisé dans le traitement de la douleur et coach santé :

« Les fascias absorbent littéralement tous les types de facteurs de stress. La plupart des gens pensent souvent exclusivement au stress physique et sont surpris lorsque les efforts physiques seuls ne donnent pas les résultats escomptés. Les exercices pour fascias devraient toujours être accompagnés d'autres mesures, comme un changement de mode de vie. »

Selon le docteur Torsten Pfitzer, thérapeute holistique spécialisé dans le traitement de la douleur et coach santé :
05

Ce qui aide à soulager les douleurs fasciales

Diverses thérapies étudiée pour le traitement des douleurs myofasciales ont démontré leur efficacité.Dans le domaine de la physiothérapie, on peut recourir à des massages, à des techniques spéciales de thérapie manuelle de « myofasical release », à des applications de chaleur et de froid ainsi qu'à des ultrasons, du taping, des traitements électriques et de l'acupuncture. Mais il est plus efficace de changer son mode de vie et de suivre des séances d'exercices spécifiques. Souvent, ces derniers soulagent la douleur, augmentent la mobilité et renforcent la zone du corps visée.

Les séances d'entraînement avec des rouleaux de massage en mousse, par exemple, préservent l'hydratation, et ainsi la lubrification des fascias. Les douleurs musculaires, les tensions musculaires et les fascias noués sont soulagés. Mais une séance d'exercices myofasciaux au cours de laquelle les muscles sont contractés et étirés en alternance, ou des étirements tenus pendant de longues périodes, comme dans le yin yoga, offrent également une détente.

L'ensemble de ces exercices est désigné sous le nom de « self-myofasical release » (SMR ou SMT). Ces exercices fondés sur des techniques thérapeutiques peuvent être effectués par la personne elle-même.

Outils pour un auto-massage myofascial
À découvrir ici

Les exercices tels que l'auto-massage myofascial peuvent contribuer à

D'un point de vue physiologique :

  • Meilleure circulation des fluides
  • Décalcification des tissus
  • Meilleure circulation sanguine
  • Stimulation de la lymphe
  • Soulage et régule le système nerveux

Cela se manifeste dans le corps par :

  • Meilleure mobilité
  • Tensions soulagées
  • Sensation de stress réduite
  • Récupération plus rapide
  • Performances accrues
  • Vulnérabilité aux blessures réduite
  • Meilleure proprioception

06 Récapitulatif

Si vous souffrez de douleurs musculaires, de tensions musculaires dues à des fascias noués, veillez à pratiquer régulièrement un sport varié, à consommer une alimentation équilibrée ainsi qu'à intégrer des phases de récupération dans votre vie quotidienne et suivez un programme d'exercice spécifique tel que le relâchement myofascial. La santé des fascias est la clé pour soulager vos douleurs.

Intéressant aussi

Douleurs à la nuque
6 min temps
Douleur au mollet
5 min temps
Lombalgie (lumbago)
5 min temps
Mal de Dos
4 min temps

 Livraison gratuite à partir de 25 €
 Retour prolongé de 90 jours
 Plus d'un million de clients conquis